Collectif « Le Bled »

1
11
14
20
23

Collectif « Le Bled »

Vous me corrigerez si je me trompe, mais il m’apparait que l’essence même de la création est de toujours vouloir aller ailleurs. Toujours. Là ou personne n’est allé, toujours plus loin…

Or cet ailleurs se retrouve que dans les extrêmes et c’est là que se situe ma quête. Je n’ai qu’un poids qu’une mesure, la démesure.

D’un extrême à l’autre j’explore le figuratif et l’abstraction.

Le figuratif le plus débridé, débordant, chargé à bloc, fouillé au maximum, avec des perspectives tordues, des plans multiples, une multitude de détails. Inspiré par la bd et les Trouvez Charlie j’y raconte des anecdotes de ma petite enfance dans les ruelles.

Et l’abstraction la plus totale, la plus explosive. Des dessins sans desseins, ou dont l’unique dessein est de faire vibrer les émotions à travers lignes et couleurs.

Entre ces deux pôles, des abstractions suggestives ou j’abstrais l’essentiel de la figure pour ensuite vous laisser la tâche de la compléter à votre guise. Des bibittes et bidules de tout acabit, dans un monde minéral, végétal, animal ou sidéral.

Tout cela dans des formats extrêmes. Du plus petit au très grand, du carré au format très allongé, dans des factures et médiums que je varie constamment.

La charmante Galerie Carte Blanche, avec ses deux portes, deux vitrines et deux salles se prête à merveille à ce genre d’événement. Le yin et le yan se côtoie.

J’aurai également le plaisir de présenter, discrètement, pour un public averti, une collection d’oeuvres érotiques.

Vous aimerez ou n’aimerez pas !

Mais cela vaut le détour.