Rosalie Taillefer-Simard

Rosalie portrait 2018
RorsalieTailfer
RosalieTailfer2
rosalie Taillefer simardjpg

Du 18 au 24 septembre 2018

Vernissage à venir!

Née avec une surdité profonde en 1991, j’ai grandi dans la petite ville de Lorraine dans les Laurentides en banlieue de Montréal. C’est à l’âge de 4 ans que j’ai été opérée pour recevoir l’implant cochléaire à l’hôpital Hôtel-Dieu de Québec. Ce fut, pour moi, une vraie révolution qui me donna accès à tout un monde sonore auquel j’étais privée. Je pouvais enfin mettre des sons et des mots sur ce qui me fascine le plus depuis toujours c’est-à-dire le monde visuel.

Au cours de mon secondaire, j’ai donc su très rapidement où me diriger soit dans le monde des arts. J’ai fait un DEC au collège Lionel-Groulx en arts visuels et après ce diplôme collégial, j’ai complété un baccalauréat en arts visuels et médiatiques à l’université du Québec à Montréal (UQÀM).

À travers tout cela, j’ai été conseillère pour l’entreprise artistique Omer DeSerres. Je participe également à l’élaboration des décors pour certaines productions théâtrales et artistiques notamment pour Juste pour rire et l’École de danse Suzie Paquette où je danse depuis de nombreuses années.

À ce titre, j’ai été co-porte-parole pour RED (Réseau de l’Enseignement de la Danse), j’ai dansé au Match des étoiles à Radio-Canada et quelques années plus tôt, j’ai interprété un solo de danse classique en hommage à Kent Nagano. J’ai également participé à titre de chroniqueur ou de comédienne à différentes productions télévisuelles ; auto-publicité pour ARTV, Cap sur l’été, En direct de l’univers et Gala des Gémeaux à Radio-Canada.

     Ma création artistique est basée sur les couleurs, sujet principal de mes études à l’université, c’est-à-dire leurs caractéristiques, leur vivacité et leur complicité. Mes recherches convergent vers l’harmonie, car selon moi certaines couleurs se complètent bien et d’autres moins.

Les formes des objets m’inspirent ainsi que les souvenirs qui s’y rattachent. Pour créer une toile, je pars parfois d’une image, je l’observe et une image irréelle apparaît dans mon imagination et je la transpose sur la surface de mon oeuvre. Comme médium, j’utilise principalement de la peinture acrylique ou de la peinture à l’huile ainsi que le dessin. Le silence est toujours pour moi une source d’inspiration… Je peins dans le silence.

Octobre 2015